Forum des particuliers sur le détecteur de métaux et la détection de loisir 

  • Titre du sujet

  • Description du sujet
Information : Image
Forum des particuliers sur le détecteur de métaux et la détection de loisir: identification, conseils, réglages, vidéos de sortie.--- SUJETS RECENTS ---
Rubrique sur ce type de détecteur de métaux (test, réglages, avis, conseils, utilisation, mode d'emploi): les PI
Règles du forum : Ce forum n'est pas un téléphone portable!
Merci de ne pas y poster des messages avec une écriture sms.
#843355 par Hubert
23 mars 2014, 17:39
Bonjour,

J'envisage de l'acheter, avez-vous des infos sur la fiabilité de la discrimination du détecteur ?
sur leur site il est indiqué :

 Métaux légers (p.ex. l’aluminium) : 20-40
 Le cuivre : 40-60
 Fer 60-80
 L’or, l’argent, le platine : 100 et supérieur

Merci pour vos réponses
#843361 par marc81
23 mars 2014, 18:07
Hubert a écrit :Bonjour,

J'envisage de l'acheter, avez-vous des infos sur la fiabilité de la discrimination du détecteur ?
sur leur site il est indiqué :

 Métaux légers (p.ex. l’aluminium) : 20-40
 Le cuivre : 40-60
 Fer 60-80
 L’or, l’argent, le platine : 100 et supérieur

Merci pour vos réponses

:hello: hubert
en cm?
#858653 par détect-heures
29 avr. 2014, 13:59
Bonjour,

Je ne connais pas ce matériel.
On ne dit pas sa fréquence de travaille, ni la méthode de discri (un PI sans adjonction d'un système complémentaire ne sais pas faire de dicrimination !!) et là je n'en vois aucun.
La finition est moyenne, mais ce n'est pas le plus important.
Concevoir un PI est extrêmement simple, bien plus qu'un VLF.
Mais pour faire un PI performant, c'est très compliqué et techniquement assez pointu.
Je suis donc tj prudent sur les nv PI qui apparaissent surtout si la marque n'a jamais fait de détecteur avant (PI ou VLF).
D'un autre coté, je ne peux pas porter de jugement ne l'ayant pas testé comparativement à ces petits frères ;o)

Ma seule réserve => Je ne comprends pas comment il peut discriminer les ferreux ? Ou alors on se parle d'une dicri volumétrique (fausse discri) qui rejette tous les signaux très puissants proche de la surface (ce qui est souvent le cas des ferreux)...sinon ????

Voilà tout ce que je peux dire en lisant la doc :o)

a+
#858737 par argentonmagus
29 avr. 2014, 18:24
Bonjour

Les grands spécialistes des PI tel le JAG ou Mudy Diver pourraient apporter une réponse plus précise. Tout dépend pour quel type de recherche tu as besoin d'un PI. On n'en voit de nombreux qui arrivent plutôt de l'est mais le plus souvent c'est pour détecter des grosses masses. Je pense que celui dont tu parles ni échappe pas.

Si il s'agit de faire de la détection sur les plages sur de petites cibles, ce n'est pas ce genre de matériel que l'on utilise habituellement, quand à la discri on n'a pas pour le moment de PI suceptible de le faire.

La référence ce sont les Fosters, sauf que l'on ne les fabrique plus. Mais il y a le TDI attention le TDI pas le SL. C'est déjà une référence en matière de PI et que l'on trouve en occasion dans les 700 €.
Sinon il y en a d'autre :
Garrett Sea Hunter Mark II
Whites Surfmaster P.I Dual Field
Etc....

Je me suis laissé tenté une fois par un Vandal Pulse 2 de Bulagrie, c'est un détecteur de grosse masse mais inefficace sur les petites cibles.

Magus.
#859097 par détect-heures
30 avr. 2014, 09:03
Une petite précision, des PI qui savent discriminer les ferreux ça existe.
Le DETECH 3100 par exemple, incorpore un magnétomètre, dispositif autonome mais couplé au détecteur.
Hors une magnétomètre à cette caractéristique particulière de ne réagir que sur les ferreux. C'est ce que j'appelle une discri inversée => comme je détecte le ferreux....je ne bip pas !
En revanche, cela ne sait discriminer que les ferreux. Pour ce qui est de calculer un indice de conductivité, cela doit (selon moi) rester très imprécis. D'abord de nouveau, ce n'est pas la force d'un PI, de plus c'est très dépendant du sol, de l'humidité, de la profondeur...

En revanche, un PI seul sans dispositif complémentaire est techniquement incapable de faire de la discrimination au sens VLF du terme. C'est "physiquement" impossible car cela tient à la nature même du fonctionnement d'un PI.
Dit autrement, ce n'est plus le courant de foucault version VLF, mais la détection d'un pic (on parle de crête) qui se produit sur le métal qui reçoit l'onde pulsée et qui va à un moment émettre en retour (induction) un signal puissant mais très court (la crête) ce que ne fera pas tout un objet non métallique.
Sur le principe c'est très simple à faire (y compris sur un plan électronique), cela devient compliqué quand on veut mesurer les mêmes effets avec des "puissance" importante pour aller profond dans le sol. Percevoir et mesure cette "crête" dont la durée de vie est ultra courte, là ça commence à devenir plus compliqué ;o)

Et surtout...un PI sa force cal reste les grosses masses profondes. Même avec des têtes plus adaptées, un PI ne fera probablement jamais aussi bien qu'un VLF en discri, recherche de petites cibles... a chacun sa spécialité ;o)

Des PI j'en utilise depuis 20 ans et j'en ai quelque un...des VLF aussi d'ailleurs ;o) et je m'amuse bq plus avec un VLF qu'avec un PI. Surtout qu'en France, un PI, grosses masses profondes donc plus de chance d'être dans les couches archéologiques...cela devient difficile de dire que cela reste de la détection de loisir !!!! Certes...la loi (très mal faite et bq trop imprécise) ne dit rien sur le notion de profondeur, mais elle parle de découverte fortuite...des découvertes fortuites dans un trou de 80 à 1 mêtre de profondeur, difficile à faire passer ;o)

a+

Advertisements by Advertisement Management