Forum des particuliers sur le détecteur de métaux et la détection de loisir 

  • Titre du sujet

  • Description du sujet
Information : Image
Forum des particuliers sur le détecteur de métaux et la détection de loisir: identification, conseils, réglages, vidéos de sortie.--- SUJETS RECENTS ---
Poster ici tout ce qui concerne les astuces et autres truc pour nettoyer et restaurer vos trouvailles.
#1433787 par Dollismine
03 juil. 2018, 20:47
Bonjour,

Il m'a été demandé en MP s'il y avait une utilité à utiliser le Paraloid B72 sur toutes les monnaies.

J'ai pensé utile de de faire un petit rappel sur ce produit qu'on croise souvent dans les conversations sur le nettoyage de nos artefacts métalliques et sur l'intérêt ou l'utilité de son utilisation.

Il n'existe pas de réponse toute faite sur l'utilité de passer au Paraloid toutes nos découvertes. Cela dépendra de nombreux paramètres très différents d'un objet à l'autre, aussi bien au regard de la nature de l'alliage, de son état que des conditions futures de stockage.
Comme pour les antibiotiques, ce n'est pas automatique et pourra même se montrer contre productif dans certains cas.

Comment savoir si on doit utiliser le Paraloid ou non ?

Pour prendre la décision, il faut commencer par se demander ce qu'est le Paraloid, ce qui nous indiquera en quoi il peut parfois être utile pour nos trouvailles.

Le Paraloid est un produit issu de la chimie.
Comme tout produit chimique, il peut entraîner des réactions à plus ou moins long terme, pour l'utilisateur (allergies,intoxications, brûlures,...) comme pour nos artefacts (réactions chimiques diverses et variées).
Il convient donc d'utiliser ce produit avec des protections adaptées (gants, lunettes, masque, lieu aéré,loin des enfants,...).

Le Paraloid B72 (ou plus exactement l'Acryloid même si cette dénomination n'est plus officiellement utilisée) est un copolymère de méthacrylate d'éthyle et d'acrylate de méthyle (rapport 70/30) qui se présente sous forme de granulés dans sa forme solide.
Ces granulés sont solubles dans le Toluène et l'Acétone, ou diluable avec I'lsopropanol, I'Alcool, Butylglycol.
Insoluble et non diluable dans le White Spirit.
Je n'aborde pas les différences entre la notion de "soluble" et de "diluable". Elles ont une importance non négligeable mais qui n'a pas d’intérêt dans notre utilisation.

En langage simplifié, le Paraloid est une résine acrylique thermoplastique, qui a pour particularités d'être :
- insensible à la lumière (pas de jaunissement au fil du temps)
- insensible au vieillissement (pas de craquelures au fil du temps)
- non-réticulant (le résultat du passage de l'état visqueux à l'état liquide - ou polymérisation - ne crée pas de lésions macromoléculaires = pas de risque de frisures ou d'effets de relief lorsqu'on l'applique)
- compatible avec d'autres matériaux filmogènes
- utilisation réversible puisque soluble dans l'acétone.

Il existe d'autres types de Paraloid (AT-63, B44, B48N, B66, B67, B82, F-10, HIA80, EXL-3361, K120ND, BMPS, et surement beaucoup d'autres encore) mais le B72 reste le plus utile et le plus simple d'utilisation dans notre loisir.
Les différences entre tous ces Paraloid sont essentiellement liées aux polymères qui les composent et/ou aux solvants utilisés et aux propriétés physico-chimiques qui en résultent et qui se traduisent par des duretés plus ou moins prononcées, aux différentes viscosités, aux T°c de fusion, au temps de séchage, à la modification des liaisons chimiques dans le temps , etc etc...

Si vous ne deviez retenir que quelques mots parmi tout ce paragraphe : Paraloïd B72, résine, produit chimique potentiellement dangereux, soluble dans l'acétone, stable dans le temps, facile à appliquer (et pour ne rien gâcher pas très onéreux)


Le charabia technique c'est bien beau, mais comment qu'on s'en sert de ce Polaroid trucmuche !?

Une fois encore, il n'y a pas de solution toute faite.

Nous avons dit que le Paraloid se présentait sous forme de granulés dans sa forme solide.
C'est très pratique pour le stockage et pour l'achat en grande quantité pour les professionnels mais dans le cadre de notre utilisation de loisir, ça l'est beaucoup moins.
En dehors d'un achat groupé qu'on partagera entre plusieurs personnes, il n'y a aucune utilité d'acheter 1Kg ou même 500g de granulés.
Une fiole de 100ml vous fera très probablement plusieurs années.

100ml de Paraloid ? Comment on fait ça ?

Pour passer de l'état de granulés solide à l'état liquide, il faut utiliser un solvant.
Bien que soluble dans la plupart des solvants organiques, le plus accessible pour nous reste l'acétone.
On peut éventuellement diluer à l'aide d'alcool + eau (rapport environ 75/25 ou 70/30) mais mieux vaut utiliser de l'Acétone qui sera "plus performant".
Les seuls défauts de l'Acétone sont qu'il vaut éviter de l'inhaler et qu'il s'évapore très facilement. Il faudra donc prendre soin de conserver la solution de B72 dans une fiole hermétique qu'on rebouchera rapidement après toute utilisation.
Plus l'acétone s'évaporera et plus la concentration de B72 augmentera, ce qui aura pour effet de changer les caractéristique d'application et le résultat visible.

Quelle est la bonne concentration ?

Vous commencez à connaître le refrain, il n'y a pas de réponse toute faite.

Le Paraloïd B72 n'est à la base pas réellement prévu pour une application sur les métaux. Il est très utilisé dans la restauration des oeuvres d'art, pour l'imprégnation de peintures murales, comme fixateur de pigments, pour consolider bois et céramiques, comme adhésif,... avec à chaque fois une dilution bien particulière.

Comme dit au-dessus, le Paraloïd B72 est une résine thermodurcissable.
Très rapidement, les restaurateurs d'artefacts métalliques ont compris que cette propriété ainsi que sa stabilité et sa réversibilité avait des atouts indéniables pour eux.
Le Paraloïd B72 permet avant tout de consolider un objet fragile et par 2ème effet Kiss-Cool, de l'isoler de l'environnement extérieur.

La concentration de la solution est primordiale car c'est elle qui déterminera la qualité de pénétration de la résine dans les différentes couches de corrosion et le degré de dureté du film lors du séchage.
Il est préférable de travailler avec des concentrations basses, en répétant les applications si nécessaire.
Une concentration trop élevée provoquera une saturation à la surface de l'objet qui se traduira par un effet "plastique" peu esthétique, voir même par le comblement de certains reliefs.


Houla, mais c'est super compliqué ton produit !!

La porosité peut varier de manière assez sensible suivant l'état des différents produits de corrosion présents à la surface ET dans l'objet.
Comme nous n'avons pas les moyens d'utiliser des microscopes à balayage ou des spectrographes pour aller étudier ces différentes niveaux de couches de corrosion, mieux vaut rester simples et efficaces.

Pour nos "petits" artefacts métalliques tels que les monnaies qui doivent représenter 80% de nos trouvailles et pour une consolidation correcte, il est communément admis qu'une concentration de 5 à 10% de B72 dans l'acétone est satisfaisante.
Des concentrations plus élevées n'ont pas d'utilité pour l'effet de consolidation que nous recherchons, et au delà de 45%, la solution est considérée comme matière dangereuse et non commercialisable en dehors du réseau professionnel.
En dessous de 5%, pas d'intérêt non plus, la concentration n'est pas suffisante pour avoir l"effet filmogène consolidant.

Ok super ! Mais tu n'as pas répondu à la question de départ ! Est-ce qu'on doit tout passer au B72 ??

La réponse la plus simple est : Non.
Mais, car il y a toujours un mais...

- une monnaie saine, dont la patine est stable et non friable n'a pas besoin d'être consolidée, donc pas d'utilisation du Paraloïd.

- une monnaie présentant une patine friable doit être consolidée, donc utilisation du B72.

- les patines friables se trouvent essentiellement sur des artefacts en Bronze ou dérivés d'alliage proches du Bronze.

-une patine présentant un aspect vert fluorescent pulverescent (qui part en poussière) ou toute autre aspect boursouflé est atteinte par la maladie du Bronze. Bien souvent ce mal visible n'est que la partie visible de l'iceberg...il est courant d'avoir des monnaies "solides" à l'extérieur mais poreuses à vide à l'intérieur.
Dans ce cas et même si cela fait mal au coeur, il faut retirer mécaniquement ce produit de corrosion néfaste et consolider au B72 ce qui peut encore l'être.
Il existe d'autres solutions non mécaniques pour ralentir cette maladie du Bronze (Benzotriazole) mais d'une part ça ne fait que repousser la maladie sans la soigner, et d'autre part la mise en oeuvre est complexe et fortement toxique.

Tu as dit que le Paraloid B72 à 5 ou 10% était parfait pour consolider les monnaies, mais tu as aussi indiqué qu'il y avait un 2ème effet Kiss-Cool...

Tu as suivi, je te félicite !
L'utilisation première du B72 dans notre loisir est la consolidation.
Par effet domino, le film thermodurcissable qui se crée vient "isoler" la monnaie de l’environnement extérieur. On sait que l'O2 et l'H2O sont des éléments chimiques qui peuvent sous certaines conditions réactiver les processus de corrosion.
Une monnaie atteinte par la maladie du Bronze doit être isolée de ces éléments chimiques. Le B72 jouera ce rôle.

Cool...mais alors une monnaie saine, comment qu'on fait pour la protéger de l'O2 et de l'H2O vu que ça peut relancer les processus de corrosion ?

Quand on parle de monnaie saine, c'est une forme d'abus de langage.
Il serait préférable de parler de monnaie stable, et mieux, de patine stable.
La patine est le résultat d'un produit de corrosion.
Pour ne pas rentrer trop dans les détails, un produit de corrosion est le résultat de la migration chimique de certains ions vers la surface de la monnaie.

Parfois, cette migration est instable et le déséquilibre chimique est tel que la patine est friable avec apparition de la maladie du Bronze qui est incurable en l'état actuel des connaissances --> curage, B72

Parfois, cette migration est stable et donne une superbe patine vert olive, vert clair, marron, noire, avec toutes les variantes possibles (il existe des centaines de produits de corrosion stables).
Dans ce cas, il est très peu probable que le processus de corrosion se relance.

2 options s'offrent alors à vous :
- l'état esthétique vous plait, laissez tel quel.
- l'état esthétique vous ne satisfait pas, les reliefs sont un peu fades, vous avez un doute sur la patine ? Un coup de cire Renaissance pour donner un peu de brillant à tout ça. Cette cire auto-durcissante et créera le film protecteur pour éviter toute reprise de corrosion. Cela ne vaut pas très cher et c'est utilisé par tous les musées du monde.
S'il n'y a qu'un seul produit à avoir dans sa trousse de nettoyage, c'est celui-ci.
Evitez les cires d’antiquaire et autre paraffine. Ces produits ont le mérite d'exister mais ils ne sont pas neutres chimiquement et sont poreux dans le temps. Avec le temps, ils laisseront passer l'O2 et l'H2O...

Ok j'ai tout compris ! Go !

C'est en forgeant qu'on devient forgeron (dommage qu'on ne veuille pas devenir forgeron !).
Vous avez votre solution de Paraloid B72, un pinceau fin qui ne perd pas ses poils, entraînez-vous sur des savonnettes qui ne craignent rien.
Passez sur une face d'un geste franc. L'acétone s'évaporant rapidement, évitez de faire une repasse dans les secondes qui suivent. C'est le meilleur moyen pour faire un pâté.
Laissez sécher, faite l'autre face, laissez sécher, faite les tranches...

Le résultat est inesthétique ? L'effet plastique est trop prononcé ? Les reliefs trop comblés ?
Recommencez sur une autre savo jusqu'à atteindre le résultat qui vous satisfait.
Au pire, trempez la monnaie dans l'acétone pour dissoudre le B72 et recommencez depuis zéro.

Voila, j'espère que ces éléments vous auront permis de déterminer quand, pourquoi et comment il faut utiliser le Paraloïd B72.

:)
#1433794 par meca34
03 juil. 2018, 20:53
:hello: Dollismine

Merci pour ce tuto :super: Sympa d'avoir pris le temps ;-)


Adessias :hello:
#1433827 par tzar malabar
03 juil. 2018, 21:43
meca34 a écrit : :hello: Dollismine

Merci pour ce tuto :super: Sympa d'avoir pris le temps ;-)


Adessias :hello:




_ Entièrement du même avis ; terrible :super: ... cela me rappel un ancien forumeur d'ici , natif de Normandie , un "costaud" équiper d'un Ctx 3030 qui gueuler "les archéos aux feu ces cons , nous udm savons raconter l'histoire et même joué les chimistes avec le paraloid B72" (sic !)
Si , c'est vrai ! ::d ^^ cette histoire ... bref , heureusement qu'il y a des courants de pensée plus sain !!

Le paraloid B72 peut-aussi être utiliser sur les objets en fer issus du sol , afin de protéger le métal de l'humidité de l'air ambiante et/ou de stabiliser l'objet en fer , mais avant cela il faudra obligatoirement faire une première "restauration" de secours d'abord , sinon cela revient au même que faire un plombage sur une carie sans la soigner au préalable !!
Je proposerai donc ces jours-ci une restauration des objets en fer accessible pour tous le monde avec des moyens simples pour un résultats étonnant (je parle de stabiliser la corrosion des objets en fer , et non de passé un coup de B72 dessus) , afin de prendre le relais de ce superbe mémo de "Dolissime" .
#1433832 par Calor
03 juil. 2018, 22:02
Et bien merci pour cette article fort complet.
Effectivement certains alliages ont des aptitudes à s'oxyder plus vite que d'autres : laiton, cuivre.. Je pense que le "Para B72" est la solution.
Si je n'avais pas lu ton article j'aurai fais le pas avec un vernis acrylique en spray car actuellement mes monnaies sont huilées et ce n'est pas très pratique à manipuler.
#1447844 par Teletub
26 août 2018, 15:50
:super: bravo Dollissime pour ces explications détaillées sur l'utilisation et l'usage du Paraloïd B72.

Juste une précision à apporter tout de même sur la dilution du Paraloïd B72 dans l'acétone (ou autre solvant).

Si vous voulez diluer correctement les granulés de B72, il vous faudra utiliser une petite balance pour peser votre B72, mais également l'acétone, car l'un des composants est liquide, l'autre solide donc on ne raisonne pas en volume.
L'acétone et le Paraloïd ayant des densités différentes (masse volumique), il vous faudra raisonner en poids pour obtenir la dilution souhaitée.

Pour info: la masse volumique de l'acétone est de 0,784 et celle du Paraloïd de 1,15 (un peu plus lourd que l'eau). On voit donc clairement que l'un est plus léger que l'autre pour un même volume.
C'est pour ça, qu'il faut diluer en se servant des poids de chaque élément pour éviter des calculs trop complexes.

Exemple concret

Vous souhaiter obtenir une dilution à 5% et 100 g de produit final?

Pesez 5g de paraloïd, puis 95g d'acétone.

Mélangez les deux produits pesés et vous obtenez donc 100g de produit avec une dilution à 5%

Pour une dilution à 10% par exemple, c'est le même principe.

10 g de paraloïd + 90g d'acétone
etc,etc.

Pour des quantités plus importantes, calculez simplement le rapport des poids de chaque élément.

CQFD ;)

Advertisements by Advertisement Management